Quelques stratégies que chaque acheteur devrait utiliser dans les négociations d’achat

Quelques stratégies que chaque acheteur devrait utiliser dans les négociations d’achat

Comment, en tant qu’acheteur, négociez-vous pour obtenir les meilleurs prix sur les biens et services ? Il existe de nombreuses sources qui énumèrent des tactiques de négociation pour les ventes, mais très peu vous disent comment les utiliser à votre propre avantage. Dans cet esprit, nous vous proposons six stratégies que vous pouvez utiliser pour obtenir les meilleurs résultats dans les négociations d’achat.

Bon/mauvais vendeur

La stratégie du bon/mauvais vendeur est largement utilisée dans la vente. Une personne est de « votre côté » tandis que l’autre joue à la balle dure. Vous avez probablement vu l’exemple le plus classique dans les émissions policières télévisées lorsqu’un suspect est interrogé. Alors comment tourner cette tactique de vente à votre avantage ? Après avoir discuté d’un prix avec le bon, lorsqu’il va parler avec le mauvais du prix négocié, demandez à être présent pour l’échange. Dites-leur que vous voulez voir comment ils vont obtenir le prix que vous voulez. En général, le gentil vous dira que ce n’est pas possible, mais que vous devez insister. Ce faisant, vous ne ferez pas que supprimer l’effet de levier de la tactique, mais vous ferez échouer toute stratégie que le vendeur aura répétée.

Savoir quand s’en aller

Savoir quand il faut abandonner une négociation est essentiel à votre succès. Le fournisseur veut que vous achetiez sa marchandise. Il vous a peut-être dit qu’il vous a donné son prix le plus bas, mais vous voulez qu’il soit plus bas. En abandonnant une négociation au bon moment, vous pouvez non seulement établir votre autorité, mais aussi faire pencher la balance en votre faveur.

Évitez les fourchettes de prix

Cette tactique de vente permet au vendeur d’éviter de vous donner un prix exact. Il vous proposera plutôt une fourchette de prix pour son produit, dont le prix final négocié pourrait être le plus bas ou le plus élevé (très probablement le plus élevé). Le bas de la fourchette de prix vous entraînera dans la discussion, alors qu’en réalité, il a l’intention d’entamer la négociation sur le haut de la fourchette. De cette façon, vous vous retrouverez au milieu plutôt que d’obtenir l’offre basse que vous pensiez pouvoir obtenir sur la base de la fourchette qu’ils ont proposée à l’origine.

Séparez les faits des émotions

Tout bon vendeur sait comment manipuler les émotions dans une négociation – c’est ce qui le rend excellent dans son travail. Malgré cela, vous devez toujours garder en tête les raisons des négociations. Cela vous aidera à découvrir la valeur de leur produit, tandis que les émotions ne vous diront pas comment leur produit bénéficiera à votre entreprise.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *